Les voitures de société électriques pour 2026

Comment faire la transition de sa flotte automobile sans trop de secousses ?

Le gouvernement fédéral a confirmé sa volonté de lancer un projet de grande envergure pour les sociétés d’ici 2026 : l’écologisation du parc automobile. En d’autres termes, les voitures de société devront être neutres en matière de C02.

Une décision importante avec pour conséquence, la disparition de la déductibilité fiscale des voitures à motorisation diesel et essence achetées à titre professionnel après le 1er janvier 2026, y compris les hybrides rechargeables.

 

Dans le monde actuel, la mobilité et la préservation de la planète sont des débats quotidiens. Impossible de passer à côté. Cette nouvelle proposition de loi vient appuyer le fait que la Belgique souhaite mener une politique de plus en plus verte. Ces nouvelles règles risquent de perturber l’organisation des entreprises. 

 

Quelles sont les conséquences de cette proposition de loi ? Comment accéder à cette transition en douceur ? Passer sa flotte automobile vers l’électrique se pense dès aujourd’hui. 

 

Le changement fait toujours peur mais pas de panique... tout roule. 

Ne levons pas les bras au ciel, tout va bien se passer. Changer fait peur mais ne peut-on pas voir là un nouveau coup d'accélérateur pour aller de l’avant. Regardez comme la crise a permis de nouvelles alternatives et d’enrichir notre potentiel d’adaptation. Changer n’est pas forcément synonyme de perte financière. 

 

2026, ce n’est pas demain : ça laisse du temps.

Une nouvelle qui fait plus de bruit que les coups de klaxons mais personne ne nous oblige à nous précipiter. Alors, allons-y en douceur. Il n’est pas demandé de changer sa flotte automobile demain. Il reste près de 5 ans pour réfléchir à une stratégie de remplacement pour minimiser l’impact financier et faire accepter ces changements à ses collaborateurs.

 

Voitures électriques. Oui mais pas seulement.

Les bouleversements vécus cette dernière année nous ont montré une capacité d’adaptation et une façon différente d’aborder la mobilité. Est-il encore nécessaire d’avoir une flotte si importante lorsque l'on considère que le télétravail est devenu un style de vie. 

N’y a-t-il pas d’autres alternatives telles que les vélos pour les personnes ne parcourant pas de trop de kilomètres. Les voitures hybrides sont également des alternatives intelligentes et accessibles.

 

Un secteur en plein développement.

Avec une telle annonce, il va s’en dire que les constructeurs automobiles se sont lancés dans une quête de performance. Aujourd’hui les voitures électriques ne représentent que 0,4% du parc automobile belge, le choix est donc limité. De nouveaux modèles vont voir le jour et vous n’aurez que l’embarras du choix pour répondre aux besoins de vos employés.

 

Rien n’est encore acté et des avantages fiscaux à la clé.

Il est important de ne pas minimiser les questions de la mobilité et de l’écologie dans son entreprise, mais toutes ces mesures ne sont pas encore définitives. Et pour assurer le chargement des voitures écologiques, des bornes de recharge doivent également être prévues. Le Belgique n’est pas bien équipée en la matière. Néanmoins, le gouvernement offre un avantage fiscal aux entreprises et particuliers qui installent des points de recharge.
 

CE QU’IL FAUT RETENIR

l’avis de l’expert, Claude

  1. Penser à sa flotte dès aujourd’hui est une opportunité pour un passage en douceur

  2. Rester positif face au changement facilite la transition 

  3. Voir l’éventail des possibilités qui s’offre à vous 

  4. Se faire conseiller dès maintenant pour une vision à long terme